Pourquoi ce livre

Il y a 245 ans, l’industrie n’avait pas encore montré tout ce qu’elle sait faire de bien et de mal, le terme numérique n’existait pas et Adam Smith publiait « Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations ». Son ouvrage est fondateur de l’économie moderne. Depuis, la logique de cette « économie moderne » a atteint ses limites. Elle se heurte aux lois de Gaïa, c’est-à-dire le système du vivant.

Ce livre explore les incompatibilités et repère les efforts à faire pour sortir de certains dénis sociétaux et pour faire évoluer le système institutionnel actuel.

Cela passe par une évolution de notre vision du numérique et de notre vivre ensemble, au niveau de la France et de l’Europe.

 

Que propose ce livre

Le numérique que nous développons correspond au fait que nous franchissons une étape dans notre évolution humaine. Cette évolution résulte du fait que le développement du bien commun devient plus que jamais un vecteur de notre compétitivité. Ceci impose une reconfiguration de notre pacte social et de notre système monétaire, qui d’ailleurs devient numérique.

Sans souveraineté numérique et monétaire, les tentatives d’adaptation à la nouvelle donne sociale et économique sont illusoires.

L’Europe, jusqu’à présent écartée des grandes manœuvres du numérique, a l’opportunité de développer un autre « numérique » pensé pour relever les défis de l’ère nouvelle !

Comprendre ce vers quoi nous allons nécessite un cheminement complexe, comparable au passage de la physique du 19ème siècle à la physique quantique du 20ème siècle.

Deux évolutions majeures s’imposent à nous :

  • Passer des big datas aux smarts data, grâce à des infrastructures numérique qui imposent de la confiance en respectant les Hommes et l’environnement,
  • Complexifier notre système économique pour qu’il reconnaisse la création de valeur contributive, c’est-à-dire celle qui concerne le bien commun.

À travers une approche via la futurologie cybernéticienne, ce livre s’appuie sur notre histoire, celle de nos aînés, celle de nos enfants et de ce que l’on sait de Gaïa et des NBIC. Elle met en relief les opportunités que nous pouvons saisir.

 

A nous de jouer !

N'attendons pas que le numérique mondial se fragmente et se calcifie pour construire le numérique Européen qui nous ouvre les portes d'un renouveau économique, social, culturel et démocratique !

La bonne nouvelle : nous avons toutes les cartes en main. Il suffit de concentrer notre volonté de renouveau.

La feuille de route est tracée, manque l'étincelle qui fédère les enthousiasmes.  

Télécharger la version prélecture :

De_la_richesse_a_la_prosperite_tapuscrit.pdf