Le blog de Geneviève-b

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

le billet du dimanche

Périodes de transitions et beaux parleurs : dangers !

Le suisse d’origine italienne Piero San Giorgio publie un livre intitulé « Survivre aux temps qui viennent ». Dans une vidéo de 3 heures, il explique sa démarche : rien ne va plus en Europe, alors repliez-vous dans les montagnes et redécouvrez le mode de vie de nos aînés.

Il étale son désespoir et propose la fuite !

Cet orateur nous permet néanmoins :

  • De comprendre comment fonctionnent les influenceurs,
  • De nous interroger individuellement sur les choix qui nous semblent importants en cette période de mutation.

Lire la suite

La démocratie entre nos mains

Ce samedi, le débat sur la démocratie, organisé par Madame la députée Isabelle Attard à Bayeux, a connu une belle participation contributive.

L’occident vit en démocratie, mais cette démocratie est-elle adaptée à l’époque vers laquelle nous nous dirigeons ? Nous pouvons en douter : élection après élection, les progrès sociaux et économiques ne semblent pas à la hauteur des promesses. Les situations nouvelles qui appellent des réponses ne sont pas prises en compte et la réflexion sur notre avenir semble un sujet inabordable.

Le film « j’ai pas voté  » réalisé par Moise COURILLEAU et Morgan ZAHND nous explique le décalage qu’il y a entre l’idée que nous nous faisons de notre démocratie et sa réalité opérationnelle.

Alors, quelle pourrait être la démocratie dont nous avons besoin à présent ?

Lire la suite

Trêve de dispute, parlons monnaie

Dans un contexte de crise larvée, les reproches fusent et les citoyens donnent tort à tout le monde, en vrac : aux politiques, aux syndicats, au patronat, à la finance… Trop ou pas assez libéral, à travers le monde, les gouvernants arrivent à des résultats médiocres ou affreux, selon leur démographie, leur historique ou leur position géographique.

Les tensions se manifestent autour de textes fourre-tout qui tentent de passer en douce des éléments enviables pour les uns et inacceptables pour les autres. Exemple, en France : la loi « Travail » ou, mieux encore, la TTIP / TAFTA qui s’étale sur plus de 6 000 pages en américain juridique ! Rare sont ceux qui arrivent à suivre l’évolution de ces logorrhées aux finalités troubles !

Lire la suite

La France inoxydable, doit façonner son avenir lointain

Au vu de cette remarquable animation, la France semble inoxydable, capable de résister à toutes les bousculades de l’Histoire. Il suffit de voyager pour appréhender son image de luxe et de bien vivre.

Elle possède une langue structurante, favorable aux mathématiques et aux constructions intellectuelles. Des savoirs d’une richesse inouïe se révèlent sitôt qu’un chercheur se penche sur ses vestiges.

Lire la suite

Concurrence ou connivence fiscale européenne

Olivier Passet du Xerfi donne son éclairage sur le Panama Papers en 5 :13 mn. Il rappelle que l’Europe financière est dirigée par un chef en matière de paradis fiscaux et que l’Europe possède, sur ses terres et à sa périphérie, un réseau maillé de paradis.

Il termine en expliquant comment il est possible aux états membres de martyriser fiscalement leurs entreprises tout en concevant discrètement les très grandes multinationales.

Ceci est choquant car :

  • Ce dispositif permet aussi à l’économie douteuse d’y prospérer,
  • Mais surtout, l’iniquité est néfaste à l’harmonie d’une société.

Les européens, de plus en plus instruits, vont de moins en moins supporter ce système irrespectueux à bien des égards.

Lire la suite

La défiance gronde sur des sujets plus profonds que l’emploi

À l’initiative du collectif « Nuit Debout », la place de la République de Paris est animée non-stop et le mouvement s’élargit à d’autres villes de France. Des citoyens se succèdent au micro pour parler du monde qui n’est plus adapté à leurs attentes.

Voilà à quoi ressemble l’agence de la Société Générale la plus proche de cette place.

La défiance non violente est à la manœuvre. Elle semble bon enfant, mais elle trace son sillon. Les intervenants disent que les règles doivent changer et si ceux qui doivent les changer se montrent incapables de le faire, il faut les remplacer.

Les jeunes n’ont plus rien à perdre. La classe moyenne, qui se sent menacée, se joint au mouvement. Leurs demandes se précisent.

 

Lire la suite

page 2 de 2 -